Réflexions sur le passé, l'Histoire

La petite mendiante

Ce soir-là, je prenais le frais
Sur un vieux banc de la grand'place.
Une petite fille aux yeux très sombres
Vint me demander une petite pièce,
Elle me tendait sa main sale et maigre,
Et le soleil couchant de septembre
Dansait dans sa longue chevelure frisée.
Attendri, j'offris soudain à cette enfant
La grosse chevalière en or qui, jusqu'alors,
Ornait le majeur de ma main droite ;
Elle me venait de ma grand-mère,
Et je ne l'avais jamais quittée.
La gosse parut surprise, presque troublée,
Et se jeta à mon cou pour m'embrasser
Sur les deux joues, avant de disparaître.
Je ressentis comme une paix intérieure,
Dont je ne comprenais pas bien la cause.

Anne Brunelle