Réflexions sur le passé, l'Histoire

Rappelle-toi !

Rappelle-toi, oui, rappelle-toi
Ces belles années cinquante,
Dans le château, sur la colline !
Rappelle-toi Hector Berlioz !

C'était aussi un temps difficile,
Celui où l'enfance se fait la belle.

Rappelle-toi encore,
Les matins triomphants,
Les soirées au clair de lune,
L'insouciance, les découvertes,
Ces heures gaspillées
À croire en l'impossible !

Rappelle-toi, rappelle-toi
Nos espoirs insensés,
Nos caresses volées,
Nos illusions naïves,
Et nos déconvenues,
Rappelle-toi
Ce monde qui n'est plus.

Anne Brunelle