Réflexions sur le passé, l'Histoire

Photos de classe

Ô chers trésors perdus,
Enterrés à jamais !
Trop d'amis envolés,
Par le temps engloutis !

Des premiers camarades
De la petite école,
Il ne me reste plus
Que ces photos jaunies.

Bien alignés, très sages,
Dans nos tabliers noirs,
On peut lire dans nos yeux
L'innocence de l'enfance.

Combien êtes-vous déjà,
Passés sur l'autre rive ?
La faucheuse sans pitié
N'accorde point de grâce.

Revenant au village
Où coula ma jeunesse,
Je ne reconnais guère
Que mes vertes collines.

Où donc sont-ils allés ?
Comme moi, vers les villes,
Tous ils ont émigré,
Et ils ont pris racine.

Parfois je pense à nous,
Au maître bien sévère,
Aux récrés, sous le préau,
Et à nos jeux de gosses.

Anne Brunelle