Réflexions sur le passé, l'Histoire

Mes amis en allés

À vous, mes amis d'autrefois,
Bien trop tôt en allés
De l'autre côté de la vie,
Je voulais redire ici
Que je ne vous oublie pas,
Malgré ce long silence.
Si vide est votre place,
Ce n'est pas, je le sais,
Pour éternelle absence.
Trompeuse est l'apparence !
Nous connaîtrons un jour
Le temps des retrouvailles.
Vous m'appelez parfois
Du fond de votre abîme,
Et d'entendre vos voix
Remplit mon coeur de joie.
Vieux amis qui veillez
Dans le miroir sans tain
De nos chers souvenirs,
Ces mots je vous adresse
Pour apaiser vos âmes.

Anne Brunelle