Réflexions sur le divin

Repentance

Lorsqu'elle prie la Sainte Vierge,
Dénouant ses longs cheveux dorés,
Son corps de nymphe, droit comme un cierge,
S'incline pour qu'elle soit pardonnée.
De ses belles mains fines et trop pâles,
Ouvertes, élevées vers les cieux,
Aurait pu naître une cathédrale,
Dressée en offrande à son Dieu.
Se prosternant, humble, à genoux,
Son chemin de croix elle poursuit,
Comme Jésus, jadis, pour nous,
Le Golgotha avait gravi.
Repentante, ses grands yeux baissés,
Elle regrette tant d'avoir péché ;
Reviendra-t-elle ses mains poser
Sur mes pauvres lèvres desséchées ?

Anne Brunelle