Réflexions sur le divin

Marie de Magdala

Agenouillée, tout près du tombeau vide,
Elle était au désespoir, elle sanglotait ;
Elle avait bien remarqué cet homme jeune,
Qui, l'observant, se tenait un peu en retrait,
Mais elle ne le reconnaissait pas.
Qui pouvait-il être ? Peut-être le jardinier.
Marie de Magdala se sentait trop seule, abandonnée ;
Qui avait pu enlever ainsi le corps de son bien-aimé ?
Elle ne percevait même pas l'étincelle divine, illuminant
Celui qu'elle croyait toujours être le jardinier.
Mais l'homme s'approcha d'elle, l'appela par son prénom :
« Marie-Madeleine, ne te souviens-tu déjà plus de moi ? »
Elle avait fini par comprendre que c'était bien Lui,
Le Rabbi, l'homme qu'elle aimait de toute son âme,
Il était vivant, ressuscité, mais tellement absent déjà.
Il lui fit part de son désir de rejoindre son Père ;
Elle ne le reverrait donc plus, mais il lui demanda
D'aller répandre aussitôt la nouvelle aux disciples.
Elle se hâta de lui obéir pour lui prouver son Amour.

Anne Brunelle