Réflexions sur l'amour

Plaisir libérateur

Pourquoi la maison des désirs et la maison des plaisirs
Seraient-elles plus condamnables que ne l'est le temple de l'or ?
Pourquoi le péché de chair serait-il le plus vil de tous les péchés ?
Mais n'en avez-vous donc pas assez que l'on vous parle ainsi
Sans cesse de ces tabous ancestraux et de la sainte chasteté ?
Vous qui avez vraiment aimé, vous qui avez vraiment été aimés,
Ne regrettez surtout pas tous ces moments fabuleux, uniques.
L'amour en pleine lumière, c'est la pure vérité, c'est l'Éden,
Et la jouissance n'est après tout que le langage du bonheur.
Seul un amour infini, démesuré, pourrait venir à bout
De nos sociétés les plus injustes et les plus répressives.
Il faut en finir avec toutes ces peurs du péché tellement absurdes
Que cherche à nous insuffler l'arsenal d'interdits des « bien-pensants ».
Il faut croire sans réticence en la vertu libératrice du plaisir.

Anne Brunelle