Réflexions sur l'amour

Les saisons de l'amour

T'avouerai-je, ma mie,
Les tourments de mon coeur
Face au cruel défi
Qui trouble mon bonheur ?

Tu n'as que trente-trois ans
Et mes cheveux grisonnent ;
Tu es restée au printemps
Quand j'entre en mon automne.

Quand tu seras, ma belle,
En ton été radieux,
Resteras-tu fidèle
À l'amant déjà vieux ?

De l'âge, le grand amour
Se moque bien souvent ;
Mais quand s'enfuient les jours,
Il s'effiloche au vent.

Las ! quand l'hiver arrive,
Parfois le vieil amant
Passe sur l'autre rive,
S'effaçant galamment.

Anne Brunelle