Réflexions sur l'amour

L'amour vrai

Ah ! ce sublime amour, l'amour vrai,
Vous ne l'aviez même pas recherché,
Vous ne l'aviez sûrement pas mérité,
Il s'était abattu sur vous un beau jour
Comme un coup de foudre, d'un seul coup ;
Il était entré presque comme un voleur,
Envahissant votre petit coeur fragile,
Et bien sûr vous ne lui aviez pas résisté ;
Vous étiez prêt à toutes les infamies,
À tous les reniements, pour le conserver
Bien au chaud, ce bel amour, cet amour vrai,
Aussi longtemps que vous seriez épris ;
Et ce fut seulement à partir du moment
Où vous songeâtes aux boîteux compromis,
Aux mensonges mesquins, aux arrangements,
Que cet amour-là cessa réellement d'exister.

Anne Brunelle