Réflexions sur la vie et la mort

Plus à la mode

Les chardons ont poussé dru
Sur la grande plage abandonnée,
Les paons, aigris, se désespèrent,
Là-bas, derrière les barbelés ;
Et pourtant les hommes libres
Ne veulent toujours pas renoncer,
Comme avant, ils croient dur comme fer
Aux belles légendes millénaires,
Les fées hanteraient-elles encore
La belle forêt de Brocéliande ?
Les anciens poètes feuillettent
Des albums de photos jaunies,
Se souvenant de ce temps béni
Où leurs coeurs étaient fiers ;
Ils ne se résigneront pas à se taire,
Bien qu'ils ne soient plus à la mode,
Pauvres fous romantiques qui serinaient
Le trop triste refrain de la mélancolie,
Ils se refusent, têtus, à disparaître,
Vaincus par les névroses nouvelles,
Et tout le long de leur amère solitude,
Ils continueront à hurler dans la nuit,
Avec leurs chers frères les hiboux,
Tandis que se mourront les fleurs
Sur les vastes prairies en friche,
Où tout n'est sûrement pas encore écrit.

Anne Brunelle