Réflexions sur la vie et la mort

Ta vie

Cette vie que tu as eue,
Tu l'avais voulue autre,
Et te voilà bien déçu,
Toi le rêveur d'impossible !
L'homme est toujours le même,
Le monde n'a pas changé,
Et tu ne comprends pas
Que tu restes encore là
À caresser ce fol espoir
D'une vie très différente ;
Nul ne peut arrêter le manège
Pour tout recommencer,
Jamais on ne revient
À la case départ, jamais,
Pour suivre d'autres routes,
Prendre d'autres chemins.
On ne peut qu'assumer,
Et avoir des regrets ;
Notre vie fut ce qu'elle fut,
Sans doute était-ce écrit.

Anne Brunelle