Réflexions sur la vie et la mort

Et si tout s'arrêtait !...

Et si, une nuit, soudain tout s'arrêtait !
Et si le temps devenait immobile !
Le jour nouveau ne se lèverait pas ;
Dans leur chambre, les deux amoureux,
Le visage tourné vers la fenêtre close,
N'apercevraient plus la moindre lueur,
Leurs mains ne pourraient plus se désunir,
Et leurs désirs resteraient inassouvis ;
Plus rien ne se passerait, désormais.
Hélas ! leurs lèvres trop desséchées
Manqueraient de force pour se sceller,
Et ils n'en seraient même pas effrayés,
Sachant qu'ils devraient quitter cette vie
Où les mots comme l'eau se seraient taris...
Et si ensuite, tout recommençait à nouveau,
Comme au premier jour de la création !

Anne Brunelle