Réflexions sur la vie et la mort

Notre vraie vie

Notre vraie vie aurait-elle fui
Là où tu sais, dans cet espace
Où l'on se camoufle sans audace
Du point du jour jusqu'à minuit ?

L'atteindrons-nous enfin ce soir
Quand nous évoquerons l'image
De ce qui est l'étroit passage
Entre vanité et espoir ?

Si je m'égare dans le dédale
De mes pensées, ne m'en veux pas !
Oh ! je suis fou de tes appâts,
Parce que, moi, je t'aime en vestale.

Ma vraie vie s'abreuve de l'eau
Que j'ai puisée à ton sourire,
Elle se nourrit de tes désirs,
De sensations à fleur de peau...

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner