Réflexions sur la solitude, le spleen

On se sent vieux

Parfois on se sent vieux,
Comme si tous les siècles
Qui façonnèrent l'Histoire
Nous tombaient sur le dos.
Parfois on se sent vieux
D'une mémoire trop pleine,
De ces confus souvenirs
Où le concret s'entremêle
Avec certains fantasmes ;
On se sent prisonnier
D'un quotidien trop morne,
Si grande est l'amertume
De ces saisons enfuies
Qui ne renaîtront plus,
Ou bien qui reviendront
Avec d'autres comparses
Ne collant pas au rôle
Que nous avions appris
Puis trop vite oublié.
Parfois on se sent vieux
De ne plus croire encore
À ces nobles légendes
Qui nous avaient ravis.

Anne Brunelle