Réflexions sur la solitude, le spleen

Je m'en vais...

Je m'en vais seul, sans but,
Au-delà des murailles grises,
Loin de la ville qui s'endort ;
Je m'en vais, oubliant la belle
Qui n'a pas su me retenir ;
Je m'en vais, le coeur en peine,
Dans le silence de la nuit,
Retrouver la verte campagne
Où j'ai passé mes années bleues,
Même si je sais bien que là-bas
N'existent plus les chers visages
Qui m'avaient aidé à grandir ;
Je m'en vais avec mes poèmes
Et mes souvenirs souvent amers
Pesant très lourd dans ma besace ;
Je m'en vais sans autre dessein
Que des projets au jour le jour,
Mais pourtant je veux croire encore
À l'espérance d'un autre amour.

Anne Brunelle