Réflexions sur la société, le monde

Et que vivent les femmes

Mais comment donc pourrions-nous
Ne pas aimer et admirer les femmes ?
Elles sont indéniablement plus douées
Que nous les hommes, si fûtées et si charmeuses,
Ces bonnes fées qui nous enchantent !
Ce que je voudrais bien savoir, c'est
Ce qu'en pensent tous ces frustrés vaniteux
Qui prétendent être les maîtres du monde,
Eux qui ont le front de parler d'égalité,
Mais qui ricanent toujours aussi stupidement
Lorsqu'on émet l'hypothèse qu'une femme
Puisse être élue à la tête de l'État français.
- Cela n'est plus du domaine de l'utopie ! -
Ils ne me répondraient pas avec franchise,
Mais utiliseraient cette langue de bois
Qui leur est tellement familière, hélas ;
Ils ne sont pas aussi éloignés qu'on le croit,
Ces hypocrites, de ces « fous de Dieu » islamistes,
Pour qui la femme n'est qu'un être inférieur,
Une malheureuse citoyenne de seconde zone,
Privée de tous les droits les plus élémentaires.

Anne Brunelle