Réflexions sur la société, le monde

À mort !

Deux gendarmes entouraient
Un jeune homme menotté,
Tout tremblant de frayeur,
Et les badauds criaient:
« À mort ! À mort ! »
Cet homme était-il un criminel ?
Ces gens-là en étaient convaincus ;
D'abord, c'était un étranger,
Et il avait la peau basanée.
Je passais juste à ce moment,
Ne sachant rien de cette affaire ;
Je n'étais pas du côté des gendarmes,
Ni de celui de l'assasin présumé,
Mais cette foule cruelle m'écoeurait ;
Je me sentais très mal à l'aise
Et je me demandais seulement combien,
Parmi tous ceux qui hurlaient « À mort ! »,
Étaient peut-être aussi de sales types,
Ou même des bourreaux sans le savoir.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner