Réflexions d'un militant

Mon petit couplet

Il ne faut surtout pas la lui dire,
Toute la vérité, à ce bon peuple,
Il est plus prudent de lui faire croire
Que tout va comme sur des roulettes ;
Les braves gens courent après le bonheur,
Même s'ils ne savent pas toujours bien
Ce que ce mot-là peut signifier ;
Alors, les puissants leur content des histoires,
Qui finiront bien, comme dans les contes de fées,
Où Cendrillon épousera forcément son Prince ;
Les braves gens sont prêts à gober les mensonges
Les plus énormes, parce que cela les rassure ;
Plus c'est excessif et plus ils semblent aimer ça ;
Mais ce sont toujours les renards qui triomphent,
Et les pauvres sont toujours les dindons de la farce ;
Ah ! il fallait bien que je le sorte un jour
Mon petit couplet, moi, le vieil anarchiste !

Anne Brunelle