Réflexions d'un militant

À l'écart

On s'imagine presque toujours
Avoir été un homme libre
Parce que l'on s'est tenu
À l'écart des foules moutonnières
Et que l'on s'est cru capable
De pouvoir choisir sa route,
Tout seul, en toute indépendance,
Et puis un jour on s'aperçoit
Qu'on a passé infiniment d'heures
De sa vie au coeur de ce système
Qu'on avait tant contesté autrefois ;
On a succombé comme les autres
Aux sollicitations mercantiles
De la société de consommation,
Non pas par simple lâcheté,
Mais parce qu'il n'existait
Sans doute aucune alternative,
Sinon l'illégalisme ou la mendicité.

Anne Brunelle