Ces jours de lassitude

Jamais elle n'oublierait
Ces jours de lassitude
Où elle dépérissait,
Enchaînée dans sa nuit ;
Elle priait Dieu en vain,
Seulement par habitude,
Car n'espérant plus rien.
De ses mains elle voilait
Son visage ravagé,
Écrasée de chagrin,
Refusant la perte
De l'homme qu'elle aimait
Et qui avait trop souvent 
Son pauvre coeur broyé.

Anne Brunelle