Ces jours de lassitude

Jamais elle n'oublierait
Ces jours de lassitude
Où elle dépérissait,
Enchaînée dans sa nuit ;
Elle priait Dieu en vain,
Seulement par habitude,
Car n'espérant plus rien.
De ses mains elle voilait
Son visage ravagé,
Écrasée de chagrin,
Refusant la perte
De l'homme qu'elle aimait
Et qui avait trop souvent 
Son pauvre coeur broyé.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner