À sa fenêtre

Mariette, à sa fenêtre,
Depuis des heures l'attend ;
Mais où peut-il bien être ?
Elle a vraiment très peur
Qu'il ne rentre que demain,
Comme tant d'autres fois ;
Elle se lamente en vain,
Et cela depuis des mois ;
Elle joue à faire semblant
De croire que très bientôt
Il sera là, repentant,
Lui jurant, tout penaud,
Qu'il l'aime comme avant,
Et que cette aventure
Ne durera qu'un temps,
Que c'est dans la nature
De l'homme de tromper,
Mais qu'il s'amendera
Pour lui faire plaisir ;
Elle lui pardonnera
Comme les autres fois,
Pourtant elle aura mal ;
Elle fume, et puis elle boit,
Là-bas, il y a le canal !...

Anne Brunelle