Vénale

Tu ne savais pas, pauvre poète,
Que dame Justine était vénale,
Ne pressentant pas ta défaite
En un combat trop inégal.

Est-ce d'elle encore que tu rêves
En ce jour de Marie Sainte-Vierge ?
Tu en es fou, de cette fille d'Eve,
Pour elle, tu brûlerais cent cierges.

Elle va te jeter comme vieille nippe,
Sans un remords, sans un regret,
Elle te prend pour un pauvre type,
En te cachant son lourd secret.

Non, jamais, tu n'aurais appris
À faire d'elle une digne femme ;
Et jamais elle n'aurait compris
Que tu voulusses sauver son âme.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner