L'addition

Las ! Il n'est plus qu'une âme errante,
Cherchant son salut dans l'oubli,
Il se gave d'images effrayantes,
Refusant les humaines utopies.

Il a perdu le goût de vivre,
Et l'avenir ne le séduit plus ;
Il ne lui reste que ses livres
Et ses souvenirs collant comme glue.

À une branche il se raccroche,
Ignorant si elle sera solide ;
Trop las des cris et des reproches,
Son pauvre coeur est invalide.

Il abandonne toute espérance,
À quoi bon poursuivre sa vie !
Plutôt trouver le grand silence,
Lorsque la mort vous a ravi !

Quel homme ne connaît la détresse !
Un jour s'achève l'amour-passion,
Ce jour-là, femme ou maîtresse
Font payer très cher l'addition.

Anne Brunelle