L'addition

Las ! Il n'est plus qu'une âme errante,
Cherchant son salut dans l'oubli,
Il se gave d'images effrayantes,
Refusant les humaines utopies.

Il a perdu le goût de vivre,
Et l'avenir ne le séduit plus ;
Il ne lui reste que ses livres
Et ses souvenirs collant comme glue.

À une branche il se raccroche,
Ignorant si elle sera solide ;
Trop las des cris et des reproches,
Son pauvre coeur est invalide.

Il abandonne toute espérance,
À quoi bon poursuivre sa vie !
Plutôt trouver le grand silence,
Lorsque la mort vous a ravi !

Quel homme ne connaît la détresse !
Un jour s'achève l'amour-passion,
Ce jour-là, femme ou maîtresse
Font payer très cher l'addition.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner