Son chevalier

Je voulais être son chevalier,
Et dans mes songes j'imaginais
Que derrière ce piquant décor,
Soudain j'allais l'apercevoir,
Toute vaporeuse dans ses dentelles.
Je voulais être son chevalier,
Pour elle mon coeur tambourinait,
Et mon vif esprit se grisait,
À rêver d'elle, presque nue...
Qu'eut-elle pensé de mon audace,
De ce désir à fleur de peau ?
M'eut-elle montré les belles roses
Qui embaumaient son grand jardin ?
M'eut-elle laissé lui dire des choses,
Ou mieux baiser sa douce main ?
Un jour, hélas, elle s'en alla
Au loin rejoindre un vieil époux
Ou un bel amant fou d'aventures ;
Plus jamais, je n'eus de ses nouvelles...

Anne Brunelle