L'absente

Elle lui manque ce soir, il voudrait le lui dire,
De la savoir si loin fait croître son ennui ;
Il songe à ses yeux clairs puis il songe à son rire,
Il se sent bien trop seul, perdu dans cette nuit.

Quand donc reviendra-t-elle redonner à sa vie
Les couleurs d'espérance d'un éternel printemps ?
Sans elle, tout est désert, et il n'a plus d'envie,
Mais il attend un signe, il est trop long ce temps...

Ce temps où son image reste gravée dans son coeur,
Pourtant les souvenirs ne lui suffisent pas ;
Il n'a pu oublier les instants du bonheur,

Ni ses longs doigts si fins, habiles aux caresses ;
Quand mourra cette nuit, son rêve s'envolera,
Et il regrettera toutes leurs heures d'ivresse.

Anne Brunelle