Il y avait...

Dans son regard très doux,
Il y avait tellement de soleil
Que je m'y étais brûlé les ailes
Sans même qu'elle s'en fût aperçu.

Dans sa voix un peu tremblante,
Il y avait tellement d'humilité
Que j'eus infiniment de peine
À décoder son tendre message.

Dans l'édénique jardin de son âme,
Il y avait tant de jolies roses,
Que je ne savais lesquelles choisir
Comme présent pour les fiançailles.

Et en nos deux coeurs éblouis,
Il y avait tellement de passion
Que nous pouvions goûter sans peur
À tous les bons fruits défendus.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner