Il y avait...

Dans son regard très doux,
Il y avait tellement de soleil
Que je m'y étais brûlé les ailes
Sans même qu'elle s'en fût aperçu.

Dans sa voix un peu tremblante,
Il y avait tellement d'humilité
Que j'eus infiniment de peine
À décoder son tendre message.

Dans l'édénique jardin de son âme,
Il y avait tant de jolies roses,
Que je ne savais lesquelles choisir
Comme présent pour les fiançailles.

Et en nos deux coeurs éblouis,
Il y avait tellement de passion
Que nous pouvions goûter sans peur
À tous les bons fruits défendus.

Anne Brunelle