À ma muse

Un train d'émotions et mille carillons !
Quand nos corps énivrés sont en fête,
Ta peau douce comme aile de papillon
M'emporte, belle amie, au royaume céleste.

Beauté de ton visage au soleil levant !
Mille chérubins, des myriades d'anges,
Viennent célébrer notre amour ardent,
Insufflant en nous un désir étrange.

Viens auprès de moi, suivons le chemin,
Vers le firmament, dirige ton regard !
Je t'étreins si fort en baisant tes mains,
Parce que, Dieu merci, il n'est pas trop tard.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner