Toi et moi

Sur le trottoir détrempé
Par les pluies de l'automne,
Les platanes du boulevard
Sèment leurs feuilles jaunies.

Quand je doute de l'amour,
Puis-je rêver en couleurs
À ces jours d'autrefois
Où l'avenir m'enchantait ?

Les passants qui nous croisent
Voient-ils encore le feu
Brillant en flammes vives
Dans nos coeurs surmenés ?

À toi seule je songeais
En écrivant ce poème,
Trop simple et trop banal,
Pour te dire ma passion.

Sois toujours ma compagne
Pour panser nos blessures,
Au seuil du grand hiver
Qui s'annonce bien rude !

          --ooOoo--

Sur les trottoirs trempés
Par les pluies de l'automne,
Les platanes du boulevard
Sèment leurs feuilles jaunies.

Quand je doute d'être aimé,
Dois-je rêver en couleurs
Aux beaux jours de lumière
Où l'avenir m'enchantait ?

Les passants qui nous croisent
Voient-ils encore ce feu
Qui brillait étrangement
Dans nos coeurs amoureux ?

À toi seule j'ai pensé
En écrivant ce poème
Banal mais très sincère
Où je te dis ma passion.

Sois toujours ma compagne
Pour panser mes blessures
Au seuil du long hiver
Qui s'annonce bien rude !

Anne Brunelle