Sans toi

Sans tes bisous d'oiseau,
Sans tes miaulements félins,
Ne serais que la feuille
À l'automne finissant,
Un petit vent léger,
À peine un doux zéphir ;
Sans ta voix qui me hèle,
Sans ta main qui se tend,
Ne serais qu'âme errante,
Oubliée au diable vauvert,
Vaguant de plaine en mont,
Bourrelée de remords ;
Sans toi qui m'éperonnes
Pour que j'aille de l'avant,
Me sauvant du naufrage,
Ne serais qu'un mutant
En route vers le néant.

      --ooOoo--

Sans tes bisous d'oiseau,
Sans tes coups de griffes câlins,
Sans tes miaulements, ma féline,
Ne serais que la feuille
À l'automne jaunissant,
Un tout petit vent léger,
À peine un doux zéphir.
Sans ta voix qui me hèle,
Sans ta main qui se tend,
Sans ton corps qui se donne,
Ne serais qu'âme errante,
Perdue à diable vauvert,
Vaguant de ville en ville,
Bourrelée de remords.
Sans toi qui m'éperonnes
Pour que j'aille de l'avant,
Me sauvant du naufrage
Ou de l'ennui si pesant,
Ne serais qu'un mutant
En route vers son néant.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner