Mon amie, mon amour

Vous avais-je dit un jour
Qu'elle était mon amie,
Celle à qui, pour toujours,
Mon coeur j'avais promis ?

Mon amie, mon amour,
Ma maîtresse, ma mie !
Mon coeur est un tambour,
Cognant comme pas permis.

C'est à chacun son tour
De s'offrir pour la vie,
Si j'ai le coeur trop lourd,
Grâce à elle je survis.

Elle espère mon retour,
Et son ciel n'est pas gris ;
Chez elle tout est bravoure,
Le bon Dieu elle prie.

Anne Brunelle