L'important

Mais qu'importent les jours, qu'importent les semaines,
Qu'importent les années, du moment que l'on s'aime,
Que tu sois tout près de moi, partageant mes espoirs,
Ce qui importe, c'est le coeur, autant que le devoir.

Dans ce monde où l'on triche, où l'on ne rêve plus,
Où même l'amitié n'a plus vraiment sa place,
Je t'aime éperdument, je t'aime d'autant plus
Que tu me donnes tout, ta chaleur et ta grâce.

Le bonheur on le vit, chaque jour on y croit,
On efface ce passé où mourait la tendresse,
On est libres, on veut jouir et retrouver la foi.

Tu es là, ma douce fée, mon ange, ma déesse,
On est deux aujourd'hui et je te dois ma joie,
Mon coeur est dans ton coeur, j'en oublie la tristesse.

Anne Brunelle