L'amoureuse

Quand la campagne s'endort,
Elle chante à tue-tête,
La tête dans les étoiles,
Elle chante sans trêve,
Exprimant le bonheur
Qu'elle n'attendait plus.
Sa bouche rouge est en feu
De tous ces baisers donnés,
De tous ces baisers reçus ;
Son esprit est troublé
Jusqu'à la déraison.
Elle aime, oui elle aime.
Tout redevient possible,
Elle ne veut plus pleurer,
Elle ne veut plus tricher,
Parce qu'il est là pour elle
Et que l'espoir renaît.

         --ooOoo--

Quand la ville s'endort,
Elle chante à tue-tête,
Étendue à ses pieds ;
Elle chante sans trêve,
Exprimant ce bonheur
Qu'elle n'espérait plus.
Sa bouche est-elle de feu
De tous ces baisers donnés,
De tous ces baisers reçus ?
Son corps s'est emballé
Jusqu'à la déraison ;
Elle aime, oui, elle aime,
Tout redevient possible ;
Elle ne veut plus tricher,
Jouer à faire semblant,
Puisqu'il est tout pour elle
Et que l'avenir leur sourit.

Anne Brunelle