Je vous aime

Vous aimer sans passion ?
Il est trop tard, madame,
Je vous aime à mourir,
Avec douce violence.
Toujours je pense à vous ;
La nuit, pour m'endormir,
Je rêve de ces baisers
Que je vous donnerais,
Des baisers langoureux,
Aussi des baisers tendres.
Quand vous lirez ces mots
Écrits rien que pour vous,
Je serai votre esclave,
Soumis à vos désirs ;
Madame, je vous aime,
Vos yeux sont des pervenches,
Votre âme est parfumée
Au goût de votre chair ;
Ma plus belle récompense
Vous serait jouissance.

Anne Brunelle