L'amour sans réserve

Soyez bien sûre que je vous aime
Et n'aimerai jamais que vous ;
Ce ne serait pas un problème
De me traîner à vos genoux.

Ah ! pouvoir faire de vous ma reine !
Oui, je sais ! Vous me croyez fou ;
Vous perdre m'accablerait de peine,
Laissez-moi baiser votre cou !

J'avais tant attendu ce jour,
Oh ! n'allez pas me décevoir !
Si vous doutiez de mon amour,
Vous m'auriez éconduit ce soir.

Vous êtes pareille à cette vierge,
Perdue dans un monde dépravé ;
Pour vous, je brûlerais cent cierges,
Et déclamerais autant d'Ave.

Aimez l'ami qui vous adore !
Mon âme est à vous, prenez-la !
Au ciel, je vous chérirai encore,
Pour l'éternité et même au delà !

Anne Brunelle