Dans le jardin de son rêve

Dans le jardin de son rêve,
Passent des femmes dénudées ;
La lune, lentement se lève,
Lui suggérant de drôles d'idées.

C'est une farandole,
Des soupirs étouffés,
Comme une horde folle,
Au royaume des fées !

Dans le jardin de son rêve,
Il entend de doux violons,
Qui en lui font monter la sève ;
Quelle est cette étrange vision ?

Dieu ! que cette image est belle !
Quels langoureux frissons !
Il veut tout savoir d'Elle,
Pour lui écrire une chanson.

Dans le jardin de son rêve,
De longues jambes blanches
Le harcèlent sans trêve,
Puis des petits seins, des hanches...

Ah ! la jolie mignonne !
Quelle bouche de fraise !
Doucement elle chantonne,
Elle a des yeux de braise.

Anne Brunelle