Ce rêve étrange

Que se ranime ce rêve
Étrange et vaporeux
D'une main qui m'effleure,
Me comblant de bien-être.

Le clair visage s'échappe,
Dissous dans une mélasse
De fumée ou de brume,
Puis une odeur d'encens...

Qui est cette inconnue
Qui soudain me harcèle ?
Je l'imagine sereine,
Plutôt blonde et très belle.

Ce songe de la nuit
Laissera-t-il la trace
D'un sentiment confus
Qui me trouble et m'obsède ?

Je suis à nouveau seul,
Et le silence m'entoure,
Mais l'image me poursuit,
Très floue et insistante.

Anne Brunelle