Ne me dis pas

Ne me dis pas qu'il est bien tard
Pour embarquer sur mon navire ;
Si tu le veux, ce soir on part,
Cap sur l'île étrange des désirs !

Nous voguerons vers ces pays
Où l'on peut prendre tout son temps ;
Ne me dis pas que tombe la nuit,
Nous connaîtrons d'autres printemps.

Nous traverserons tant d'océans,
En y enfouissant mille souvenirs ;
Je serai pour toi un tendre amant,
Tu t'immergeras dans le plaisir.

Ne me dis pas qu'il est trop tard,
Car n'est pas venue l'heure de mourir ;
Retrouve-moi vite au pied du phare,
Pour le meilleur, pas pour le pire.

Anne Brunelle