Viens t'étendre

Viens t'étendre, ô ma douce,
Sur ce bon lit de mousse,
Où nous ferons l'amour
Jusqu'au lever du jour.

Ma bouche qui te caresse
Te conduit à l'ivresse,
En courant sur ta peau
Comme un souffle sur l'eau.

Tu m'assures que c'est bon
Quand je te fais le don
D'un baiser sur tes seins
Ou ta chute de reins.

Les mots que je murmure,
Des mots doux, des mots durs,
Sont la langue des amants
Qui se désirent ardemment.

J'aime ouïr tes soupirs
Quand s'approche le plaisir,
Que nous allons tous deux
Au ciel des amoureux.

Anne Brunelle