Nos mains

Nos mains sont impatientes
De saisir, de palper,
Nos mains se font mendiantes,
Si friandes d'attraper.

Elles s'ouvrent, elles se tendent,
Quand l'amour est vainqueur,
Elles supplient, elles quémandent,
Elles attendent le bonheur.

Tes mains sont adorables,
Tellement douces et câlines,
Belles mains incomparables,
Adroites et libertines.

Elles frôlent, elles caressent,
Me donnant le vertige,
M'entraînent dans l'ivresse,
Ma Vénus callipyge.

Anne Brunelle