Jeu de mains

Entre les cuisses tièdes,
Il vient de glisser la main,
Et d'instinct, elle s'ouvre
Pour qu'un doigt s'insinue
Dans sa fentine suintante ;
Telle une chatte, elle ronronne,
Mais ses joues soudain virent
À un beau rouge écarlate ;
Pour bien garder prisonnière
Cette main au creux de son écrin,
Elle la serre comme dans un étau
De tous ses muscles génitaux,
Puis laisse échapper un soupir
Avant de l'inonder de son miel.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner