Donne-moi de l'amour

Elle le suppliait, lui répétant :
« Donne-moi de l'amour ! »
Mais lui, il ne comprenait rien,
Il l'enlaçait bien tendrement,
En prenant bien garde surtout
À ne pas effleurer ses seins ;
Il avait trop peur de l'effaroucher,
Alors qu'elle n'attendait que cela.
En elle, un désir fou grandissait,
Elle avait trop envie qu'il osât
Aller au-delà de ses timides baisers,
Elle voulait sentir ses mains sur elle,
Elle les espérait avec tant de fièvre ;
Mais il restait très respectueux,
Peut-être aussi un peu trop timoré,
Et il négligeait toutes ses avances.
Au bout d'une heure, elle s'ennuya,
Et prétexta une course urgente
Pour retourner dans son deux-pièces ;
Là, sur son lit elle s'allongea,
Et tout de suite sa robe elle releva
Pour caresser ses cuisses bien douces ;
Elle avait tant besoin de plaisir
Qu'elle ne pouvait plus résister.
Elle s'inventa donc le paradis
Grâce à ses doigts souples et habiles.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner