T'écrire

Je peux bien te le dire,
Si j'aime autant t'écrire,
C'est que cela m'inspire
D'aligner tous ces mots
Que j'extirpe de mon coeur,
Qui coulent de mes sens,
Des mots que je dédie
À toi seule, mon amour,
Quand ton corps je désire
Et que rien d'autre n'existe,
Que l'attente frénétique
D'une extase partagée ;
Ces mots que j'éjacule,
Ces points et ces virgules,
Sont instants d'émotion,
Beaux fruits de la passion ;
Ils sont comme des caresses
Sur tes seins, sur tes fesses,
Et même, je le confesse,
Des signaux d'allégresse.

Anne Brunelle