Lettres

Lettres tendres, lettres affectueuses,
Ô merveilleuses lettres d'amour !
Tant de billets doux échangés !
Elle l'aime, elle a besoin de lui,
Lui aussi l'aime, comme c'est écrit ;
Ils sont troublés, l'un comme l'autre,
Rien qu'en ouvrant toutes ces lettres
Où chacun a mis un peu de son coeur.
Ils se soutiennent, ils se désirent,
Ils souhaitent ne plus faire qu'un,
Soudés, unis comme deux siamois ;
Leur grande passion les émerveille,
Et leur faim d'amour si dévorante
Qui dépasse même celle de la chair,
Leur a fait presque perdre la tête.
Mais n'est-il pas folie de croire
Que cela pourrait durer toujours ?
Eux, bien sûr, ils en ont la certitude,
Leur chemin est tout jonché de fleurs
Depuis des mois et des semaines,
Ils se sont enfermés dans leur rêve.
Lettres libertines ou lettres sucrées,
Ils vivent ensemble dans leur royaume.

Anne Brunelle