La première fois

Ils s'étaient connus un dimanche d'été,
Lors d'une kermesse à la campagne,
Ils s'étaient parlés, ils avaient sympathisé,
Elle lui plaisait bien, cette jolie fille,
Même si elle était un peu plus vieille que lui,
Elle avait au moins dix-huit ans,
Et lui n'en avait que seize à peine,
Il n'avait pas encore eu d'expérience sexuelle,
Bref, il était toujours puceau, comme on dit.
À la nuit tombée, il l'avait raccompagnée
Jusqu'à la ferme isolée de ses parents,
Située à deux bons kilomètres du village ;
Ils avaient pris un étroit chemin de terre,
En bordure d'un petit bois de hêtres,
Et tout à coup elle lui avait dit, s'enhardissant
Après qu'ils se fussent un peu embrassés :
« Dis, t'as déjà fait l'amour, toi ? »
Il lui assura que oui, et même plusieurs fois,
Qu'il avait l'habitude, tu parles, Charles !
Heureusement qu'elle était prévoyante,
La nana, et qu'elle ne laissait rien au hasard.
Elle avait apporté des capotes dans son sac à main,
Et ce fut elle qui se chargea de la lui enfiler ;
Cela le fit débander, il était un peu déconcerté,
Mais elle s'employa bien vite à le rassurer, l'excita
Par des mots grivois qu'elle semblait très bien connaître ;
Finalement, tout se passa très bien, quelle chance !
L'herbe était encore tiède et assez haute,
Il prit du plaisir, pour elle c'était moins sûr,
En tout cas il ne l'entendit pas vraiment gémir ;
« C'était cool, dit-elle, tu as bien joui ? »
Il lui fit signe que oui, mais elle n'était pas dupe,
En souriant elle lui déclara : « Allons, ne nie pas,
Cela ne servirait à rien d'avoir honte de ça ,
C'était bien ta première fois, n'est-ce-pas ? »
Il acquiesça.

Anne Brunelle