Eux !

Leurs regards qui se croisent,
Leurs mains qui se frôlent,
Leurs lèvres qui s'attirent,
Leurs souffles qui se mêlent.

Ah ! leur premier baiser,
Ils l'avaient tant attendu,
Ils en avaient tant rêvé,
Ah ! tout ce temps perdu !

Leurs yeux qui se ferment,
Leurs mains qui se caressent,
Leurs bouches qui se goûtent,
Leurs souffles qui augmentent.

Le désir fou les emporte
Bien au delà de leurs rêves,
Ils voguent dans l'espace
Et ils rejoignent leur Éden.

Leurs âmes qui se joignent,
Leurs esprits qui fusionnent,
Leurs corps qui s'étreignent...
Leurs jouissances les comblent.

Anne Brunelle