Un baiser plus profond

Quelquefois elle me suggérait
Un baiser plus profond,
Mais n'en disait guère plus,
Me laissant tout rêveur ;
Se demandait-elle alors
Si je n'allais pas m'imaginer
Quelque étreinte interdite
Qui l'eût trop offusquée ?
Je questionnais son coeur,
Mais, jouant les fillettes,
Elle se taisait, farouche,
Se dérobant sans hâte
Dès que j'osais ébaucher
Un geste plus téméraire.
J'avais beau lui promettre
Respect, fidélité,
Une passion éternelle,
Elle ne pouvait admettre
Ma soudaine impatience
Et souhaitait prolonger,
Pour des semaines encore,
Notre platonique bluette.

Anne Brunelle