Rosette

Je t'aimais bien, Rosette,
Un peu plus qu'une soeur,
Nous faisions la causette,
Tout en cueillant des fleurs
Dans le jardin de mon père
Où éclosaient les roses.
Au bord de la rivière,
Je te murmurais des mots
Qui te faisaient rougir,
Des mots du genre de ceux
Qu'on a bien du plaisir,
Seuls, les yeux dans les yeux,
À se dire tout bas, quand
On devient très amoureux.
Las ! Il n'était pas temps,
Rosette, pour nous deux :
Tu n'avais que treize ans,
Je n'étais guère plus vieux,
Nous restions des enfants,
Encore timides et pieux.
Aurais-je dû, ma Rosette,
Te déclarer ma flamme ?
Mais j'étais bien trop bête
Pour séduire une femme.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner