Mes mains me souviennent

Mes mains ouvertes se souviennent
Toujours de ta peau douce ;
J'attends, et défilent les jours,
Espérant que tu me reviennes ;
Mes mains tendues vers toi
Voient un jour nouveau se lever
Et se désolent de ton absence ;
Oh ! tu me manques tellement,
Que peux-tu faire à cet instant ?
Tes mains auraient-elles oublié
Le temps béni de nos amours ?

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner