Je t'aimerai...

Je t'aimerai sous le brouillard
Qui vient effacer la campagne,
Au pied de ces grands fayards
Où mes souvenirs t'accompagnent.

Je t'aimerai dans cette nuit
Trouble, étouffée de silence ;
De nos vieilles usines la suie
Rejetterai toutes les nuisances.

Je t'aimerai dans mon village
Bâti de si grande patience ;
J'en ai tant sublimé l'image
Sans toujours en avoir conscience.

Je t'aimerai en tous ces lieux
De bienfaisante solitude ;
La petite chapelle où je prie Dieu
Appartient à mes habitudes.

Je t'aimerai sur ce chemin
Où nous irons, très amoureux ;
Je garde l'espoir que demain
Nous saurons rallumer le feu.

Anne Brunelle