Tant et tant

Il y avait tant d'étincelles
Sur sa séraphique frimousse
Qu'il avait effleuré, incrédule,
De ses doigts tout frémissants.

Il y avait tant de douceur
Dans ses grands yeux gris azur
Qu'il s'y était perdu un jour,
Ignorant qu'elle serait l'élue.

Il y avait tant d'abandon
Dans sa belle ardeur amoureuse
Qu'il en demeura tout étourdi
Et faillit même en perdre l'esprit.

Il y avait tant d'innocence
Dans ses paroles et dans ses gestes
Qu'il en oublia tout le reste,
Puis se soumit à ses caprices.

Anne Brunelle