Tant et tant

Il y avait tant d'étincelles
Sur sa séraphique frimousse
Qu'il avait effleuré, incrédule,
De ses doigts tout frémissants.

Il y avait tant de douceur
Dans ses grands yeux gris azur
Qu'il s'y était perdu un jour,
Ignorant qu'elle serait l'élue.

Il y avait tant d'abandon
Dans sa belle ardeur amoureuse
Qu'il en demeura tout étourdi
Et faillit même en perdre l'esprit.

Il y avait tant d'innocence
Dans ses paroles et dans ses gestes
Qu'il en oublia tout le reste,
Puis se soumit à ses caprices.

Anne Brunelle

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner